30/05/2016 Actualités

L’Opéra national - La transmission de L’excellence

 « Je croyais que cela allait être une école comme les autres. Je pensais que j’allais m’endormir ... mais j’ai parlé trop vite » ...

L’école dont parle cet enfant, c’est celle de l’Opéra. Un haut lieu qui permet à de nombreux élèves issus de classes prioritaires d’avoir accès concrètement à la culture et de goûter à ces univers d’excellence. Un chemin rendu possible par le programme d’éducation artistique et culturelle « 10 mois d’Ecole et d’Opéra », issu d’un partenariat d’exception noué entre l’Opéra national de Paris et le ministère de l’éducation nationale depuis plus de 25 ans et désormais logé au sein de l’Académie de l’Opéra. Un dispositif complété par une programmation « Spectacles et Ateliers jeunes publics » qui leur permet de découvrir le spectacle vivant. La Fondation Total est mécène de ces programmes depuis 2004 .

Dix mois d’Ecole et d’Opéra

« Rapprocher, partager, éclairer les consciences »

« Dix mois d’Ecole et d’Opéra » est un programme citoyen, fondé sur l’exemplarité,  dont l’objectif est de contribuer à la réussite scolaire et à l’épanouissement d’élèves - pour la plupart issus de Réseaux d’Education Prioritaire-  en leur donnant accès à certaines formes d’art et de culture. Trois académies : Paris, Versailles et Créteil ont signé une convention avec l’Opéra de Paris, dont les équipes pédagogiques prennent en charge les enfants pendant deux années consécutives.  Ce sont ainsi environ 33 classes,  près de 1000 élèves et leurs 27 enseignants, de l’école élémentaire au lycée, qui peuvent, à chaque saison, accéder à cet univers de la musique de la danse, des métiers du spectacle et s’approprier tout un patrimoine culturel et artistique.

Ce  programme  pédagogique ambitieux  fêtera ses 25 ans les 17 et 18 juin 2016 ! Un temps fort pour Myriam Mazouzi, directrice de  l’Académie de l’Opéra national de Paris, qui  travaille à faire de ce lieu de mémoire et de transmission des savoirs, un creuset d’initiatives et de talents,  où  l’éducation artistique auprès des jeunes publics prend toute sa place.

Choc des cultures, magie de la découverte et des rencontres

« Je ne pensais pas que c’était si beau, si lumineux.. »« Tout était grand ! Les escaliers, les fenêtres, les statues !... ».

Il n’est qu’à entendre les témoignages enthousiastes des enfants pour comprendre l’émotion que suscite l’accès à ces lieux pétris d’histoire et de culture. Passés les premiers instants de la découverte, ils peuvent s’immerger dans l’univers de l’opéra et de ses coulisses,  en assistant à des répétitions ou en allant directement au contact des différents métiers pour mieux comprendre les œuvres et ceux qui les font.

Comment s’organise une répétition ? Qui fabrique les décors et les costumes ? Quels sont les techniciens nécessaires au bon déroulement d’une représentation ?...   Les professionnels sont là pour répondre aux interrogations des élèves et les enrichir de connaissances nouvelles, socle d’un véritable projet pédagogique qui va se décliner au-delà des murs de l’institution. En classe,  la matière recueillie va être travaillée différemment en fonction des enseignants et présentée dans les « Carnets de l’Opéra ». Autre support créatif, le Journal de l’Opéra consigne textes, dessins, collages, photographies  et valorise les différents travaux, qui font aussi l’objet d’expositions dans les établissements scolaires. Enfin, cerise sur le gâteau, un spectacle annuel  à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille permet  à certains élèves  de  se produire devant leurs  familles,  la communauté éducative et le grand public qui pourront ainsi mesurer le chemin accompli.    

Après le succès du spectacle 14+18, donné à Paris, mais aussi à Nancy et à Reims en Juin 2014, Dix mois d’Ecole et d’Opéra a présenté « 1,2,3, Opéra ! » en Juin 2015 qui avait réuni lors de ses huit représentations près de 5000 spectateurs.
L’édition  2016 est très attendue car elle vient couronner  les 25 ans du programme : librettistes, compositeurs, metteurs en scène, chorégraphes et chefs de chœur sont d’ores et déjà à pied d’œuvre pour accompagner les enfants dans sa réalisation.

Zoom sur les « petits violons »

 

Pour aller plus loin dans la découverte, certains jeunes élèves du programme « 10 mois d’école et d’opéra » peuvent intégrer de nouveaux apprentissages qui vont ouvrir davantage encore leur regard sur le monde.  Artistes et enseignants construisent ensemble un parcours d’enseignement donnant la part belle à la créativité, dans des domaines tels que la danse, le chant, le théâtre, l’écriture, les arts visuels.

Avec les « petits violons », un atelier de pratique artistique, ils bénéficient d’un enseignement quotidien à la pratique de l’instrument. Cette formidable expérience a été proposée à une école pilote, « les Poissonniers », dans le 18° arrondissement de Paris. Pendant 4 ans, 25 élèves de classes primaires  s’adonnent à l’apprentissage du violon qui exige discipline et persévérance ; Le premier cycle s’achève cette année, avec, en point d’orgue, un concert offert par la promotion, le 4 juin 2016. L’aventure se poursuivra pour ceux qui le souhaitent ; Ils bénéficieront du soutien de de l’Académie de l’Opéra. Certains ont déjà exprimé leurs espoirs, attestant de l’impact positif de la démarche « Je pourrai continuer le violon, je pourrai être un grand artiste ». Les « petits violons » à l’origine de vocations ?
Devant le succès de ce programme, à compter de septembre 2016, l’Opéra national de Paris a décidé également étendre le dispositif des Petits Violons à d’autres formes de pratiques artistiques - le chant et la danse - et dans des établissements scolaires situés dans des quartiers particulièrement difficiles. A suivre !...

Spectacles et ateliers jeunes publics

En ouvrant ses portes aux jeunes publics, l’Opéra souhaite sensibiliser les plus jeunes au plaisir et à l’émotion du spectacle vivant et leur donner l’opportunité de la pratique artistique.  Au contact de professionnels, ils vont apprendre à apprécier le chant, les pas de danse, la scénographie et la mise en scène, lors d’ateliers de sensibilisation,  mais aussi assister à une large variété de spectacles. 19 700 spectateurs,  570 élèves, 280 classes auront ainsi bénéficié de ces programmes en 2015.

Un programme aux vertus encourageantes …pour tous ?

« J’ai pu rencontrer des gens, m’intéresser à autre chose »;  « on est valorisés ; cela nous donne un autre statut ! »

A entendre certains témoignages, l’éducation artistique et culturelle permettrait aux enfants de reprendre goût à l’apprentissage des connaissances,  à porter un regard bienveillant sur eux-mêmes.  On observe en effet, chez certains d’entre eux, des effets positifs sur leur comportement : plus calmes, plus concentrés, les élèves seraient aussi plus respectueux des autres et plus confiants. Croire en soi, n’est-ce pas déjà un gage de réussite ?  

Pour autant, cette ouverture vaut-elle  pour tous ?   Comment évoluent  ces enfants ?  Ces bienfaits s’inscrivent-ils dans la durée ou ces acquis sont-ils oubliés en chemin ? C’est pour répondre à ces questions qu’une très grande étude vient d’être lancée par l’Opéra de Paris afin d’évaluer  l’impact du programme  sur le parcours scolaire des élèves et  de mesurer de façon qualitative l’apport du dispositif dans la vie des enfants.

Pour la première fois, 25 ans de programmes vont être passés au crible et évalués grâce à un partenariat de recherche  établie entre la Fondation nationale des sciences politiques et l’Opéra national de Paris, et piloté par le sociologue et Directeur de recherches au CNRS,  Philippe Boulangeons. Les premiers résultats seront annoncés fin 2016, avec des conclusions attendues avec impatience en 2017. Il s’agit là d’une première mondiale par l’étendue des données traitées.