23/11/2015 Actualités

Les jardins de Cocagne

Des emplois d’avenir

Le Réseau Cocagne, créé en 1999, regroupe des structures d’insertion professionnelle qui permettent à des personnes en difficulté un retour à un emploi durable. Les 120 Jardins de Cocagne, à travers la production et la distribution de paniers de légumes biologiques à des adhérents consommateurs, permettent à des adultes en situation précaire (allocataires du RSA, chômeurs de longue durée, personnes rencontrant des difficultés professionnelles, sociales ou personnelles…) de retrouver un emploi et de (re)construire un projet individuel. 

Le mécénat de Total accompagne le Réseau Cocagne depuis 2014 dans le cadre de « Priorité jeunesse », en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse. Ce programme a pour objectif de soutenir les initiatives favorisant l’accès à l’emploi des jeunes. Le partenariat a permis aux Jardins de Cocagne de créer 40 emplois d’avenir, partout en France, avec un objectif de 15 embauches supplémentaires pour le premier trimestre 2015. Ces jeunes viennent renforcer les équipes permanentes des Jardins de Cocagne. Ils mettent leur dynamisme et leurs compétences au service des associations et des personnes qu’elles accompagnent. 

Rencontre avec trois d’entre eux : Clémence, Nello et Clément

Nello, animateur du réseau des adhérents-consommateurs d’Optim’ism, Jardin de Cocagne de Riantec

« L'association avait besoin d'augmenter son nombre d'adhérents. Nous avons donc mis en place différentes actions de communication et créé plusieurs outils. Mon premier projet a été de proposer des produits complémentaires au panier de légumes. Nous avons pris contact et créé plusieurs partenariats avec des producteurs locaux. Aujourd'hui, les adhérents d’Optim-ism peuvent réserver chaque semaine du pain, des champignons, des crêpes, du fromage, des œufs, du cidre etc. 

A ce jour beaucoup d'autres actions ont été entreprises : les paniers solidaires, les paniers étudiants, les livraisons à domiciles en vélo triporteurs, l'ouverture de nouveaux dépôts, ainsi que la mise en place d'un nouveau site internet. »

« J’ai un contrat de 3 ans, jusqu’en 2017. Je n'ai pas encore fixé mon projet pour la suite, continuer avec le Réseau Cocagne, poursuivre dans le monde associatif, l'écologie, la solidarité, lier mes compétences en restauration et mes relations avec les producteurs, plusieurs choix sont envisageables. »

Jardin Cocagne

Clément, aide maraîcher au Jardin de Cocagne Graine de Soleil à Chateauneuf Les Martigues

«Je connaissais le principe des Jardins de Cocagne, j’avais déjà fait une visite dans les Yvelines. Ce qui m’intéressait particulièrement c’était la combinaison entre le côté social, d’aider des personnes en difficultés socio-professionnelles, et la production agricole biologique»

« Les 9 premiers mois ont été difficiles parce qu’il a fallu que je m’acclimate, que j’apprenne le travail : tant au niveau technique/agricole qu’au niveau encadrement/management. Désormais, je suis plus à l’aise car, avec le temps on acquiert des compétences, des savoirs-faires. Je suis très heureux parce que c’est un travail qui a beaucoup d’avantages : le contact humain, travailler en plein air, la production agricole…»

 

 

 

 

Clémence

Clémence, animatrice du Réseau d’adhérents consommateurs au Jardin de Cocagne d’Orléans

« J’ai participé à un forum de l’emploi et j’y ai rencontré un conseiller de la mission locale. Je lui ai expliqué mon parcours un peu atypique : j’ai une licence professionnelle « STAPS, management des organisations ». Il m’a informé qu’il y avait un poste à pourvoir au Jardin.  Le poste m’intéressait parce qu’il y avait une partie événementiel en lien avec mon projet et que ça pouvait me permettre d’acquérir de l’expérience. »

« Etre en emploi d’avenir me permet aussi de suivre des formations, ça fait du bien de temps en temps de faire des piqûres de rappel. J’ai fait une formation sur le logiciel de gestion des adhérents spécifique aux jardins de Cocagne. Dans quelques jours je vais suivre une formation en communication et budgétisation. »