16/12/2016 Actualités

Éducation à la biodiversité marine

Les projets scientifiques soutenus par la Fondation intègrent toujours une dimension de sensibilisation et d’éducation à l’environnement marin. Ils concernent le grand public, les publics scolaires, mais aussi les étudiants . « L’éducation du grand public est indispensable » souligne Delphine Paugam-Baudouin Responsable des programmes Océan-Biodoversité. « La qualité de la démarche scientifique conditionne celle des opérations de sensibilisation ». La preuve par l’exemple.

 

 

  • Sciences participatives, projets menés conjointement par des associations et des chercheurs (Biolit et Biolit Junior, Hippo-Thau, Plankton art...).

 

Encadrés par leurs enseignants, les jeunes enfants découvrent la biodiversité du littoral en répertoriant des espèces. Planète Mer qui conduit le programme Biolit junior met à disposition des classes des outils de géolocalisation des photos envoyées par une application développée sur smartphone. Elle permet aux chercheurs d’inventorier les algues brunes et les bigorneaux en Atlantique et dans la Manche ainsi que les « Laisses de mer » en Méditerranée. Participer à la science est très enthousiasmant dès l’âge de 5 ans. Près de 6000 juniors peuvent ainsi observer la faune et la flore pour comprendre l’influence du changement climatique.  Pour Tristan Diméglio, Chef de projet Biolit junior « faire des enfants les ambassadeurs de la biodiversité de demain, les reconnecter à la nature pour leur donner envie de la protéger donne un sens à leur découvertes ».

En savoir + sur le partenariat avec Planète mer

 

 

 

 

 

  • Expositions dédiées à l’éveil et à la compréhension des enjeux de l’océan et de sa biodiversité pour le grand public et les scolaires (Cyclops, caravane pédagogique Expédition 7e Continent, Te mana o te moana...).

Ainsi  « Cyclops, explorateurs de l’océan » présentée jusqu’en début 2017 à  Océanopolis à Brest a touché un public de  plus de 340 000 visiteurs dont plus de 200 000 enfants. L’exposition itinérante part pour un temps au Canada à Montréal avant New-York. Très didactique avec des tubes à essais de couleurs et des panneaux colorés, elle donne aux plus jeunes  le goût de la science, au delà de la découverte fascinante des espèces.

 

 

 

Profitez des vacances de noel 2016 pour emmener les enfants à Oceanopolis à Brest

 

 

  • Outils pédagogiques développés au sein de certains projets (Heima Chausey, Life+Envoll...)

Ainsi les « Laromobiles », contraction des mots « oiseaux laromilicoles» et « automobile »,  du programme,  Life+Envoll soutenu par des fonds européens, sont de petites voiturettes qui ont sillonné l’été dernier le littoral méditerranéen français : région PACA, Languedoc-Roussillon et Corse.

L’objectif était de sensibiliser les touristes au respect de l’environnement pour les besoins de ces oiseaux particuliers qui nichent au sol.

Dans le même temps aux Iles Chausey, sous la protection du Conservatoire du littoral, un programme de recherche répertorie plus de 500 espèces
et associations. La Fondation Total a financé le projet à hauteur de près de  400 000€ pour un coût global de 1,1 million d’euros. 

 

 

Des panneaux exposent une partie de cette richesse marine pour éduquer l’observation du grand public. Un jeu éducatif «  Emma et Théo », sentinelles de l’archipel Chausey » est en cours de développement pour les juniors scolaires.

 

 

  • Les jeunes chercheurs ne sont pas oubliés. Les doctorants participent à de nombreux programmes de recherche soutenus avec le CNRS, l’IRD ou l’IFREMER…

L’ enseignement des jeunes chercheurs est encouragé , en particulier à travers le soutien à la Chaire « Environnement marin extrême, biodiversité et changement global » alliant recherche et enseignement, portée par le CNRS et l’UPMC – Ce programme international ERASMUS à la pédagogie innovante sensibilise très tôt les étudiants, au delà de leurs études scientifiques, à la communication sur le milieux marin extrême relativement inconnu. Ils réalisent ainsi des expositions et des livrets pédagogiques. Pour Nadine Le Bris Professeur en écologie Marine à l’université Pierre et Maris Curie, coordinatice de la Chaire « faire des étudiants d’aujourd’hui les inventeurs des laboratoires de demain » est un enjeu motivant.

 

  • Autres volets éducatifs d’un projet emblématique : l’expédition naturaliste Lengguru en Papouasie occidentale :

Reportage de l’expédition sur Arte disponible aujourd’hui en DVD sur le site d’Arte

Volet éducatif complet sur l’expédition naturaliste Lengguru

 

En matière de biodiversité marine, les domaines principalement couverts par la Fondation Total sont :

- les récifs coralliens
- les milieux polaires
- les grands fonds
- les grands mammifères marins
- les grandes expéditions naturalistes