14/12/2016 Actualités

Économie sociale et solidaire : les initiatives gagnantes de la chaine éducative à l'insertion

Les défricheurs inventent de nouvelles formes de solidarité sociale. 4 d’entre eux, acteurs de la chaine éducative et de l’insertion sont venu présenter leurs programmes sur la scène parisienne du Théâtre des Bouffes du Nord pour un débat organisé par la Fondation Total. Ils ont souligné, au delà du soutien financier, l’apport du label La France s’engage : reconnaissance, accès à un réseau institutionnel et privé, soutien juridique, fiscal, administratif, ouverture vers la pérennisation.

 

Ils sont modestes et ambitieux à la fois. Ils ont mis leur talent au service des autres. Ils ont cherché et trouvé une façon de lutter contre des inégalités qu’ils refusent de considérer comme inéluctables. Les associations rassemblées par la Fondation Total sur la scène patinée du Théâtre des Bouffes du Nord interviennent tout au long de la chaine éducative jusqu’à la recherche d’emploi.

 

  • Dans les crèches, l’association Parler bambin, représentée par Vanessa Ly donne la parole aux plus petits. Les inégalités se forgent dès le début de la vie et les enfants qui manquent de vocabulaire seront défavorisés. Un constat qui nourrit l’ambition du projet : prendre le mal à la racine. Accompagner 90 crèches signifie changer d’échelle et appréhender autrement la formation et la mesure d’impact.

> En savoir plus sur Parler bambin

 

  • La prestigieuse chef d’orchestre Claire Gibaud monte des créations musicales pointues avec élèves et professeurs. « Un orchestre dans mon bahut », projet de son association Paris Mozart orchestra, offre à des collégiens l’accès au monde de la musique et de la création artistique. 18 établissements bénéficient de cet accompagnement.
    L’association développe aussi une plateforme de ressources clé pour permettre à d’autres enseignants de mener un projet artistique avec leurs élèves.

> En savoir plus sur Un orchestre dans mon bahut

 

  • Dans les collèges encore avec Wi-Fille, Salwa Toko apprend aux filles que les métiers du numérique n’ont pas de sexe. Le travail est quasiment garanti dans ce secteur en pleine expansion et pourtant les femmes y sont  extrêmement rares. Salwa Toko refuse d’y voir une fatalité. Elle a donc créé un programme qui sensibilise les jeunes filles au numérique, développe leurs compétences et leur envie de trouver leur place dans ces métiers.

> En savoir plus sur Wi-Filles

 

  • Enfin, La Cravate Solidaire, association co-fondée par Yann Lotodé accompagne des candidats à l’emploi par des ateliers de « coaching » : CV, présentation, « relooking » pour réussir un entretien d’embauche. Car si l’habit ne fait pas le moine, il y contribue, lors d’un entretien où la première impression emporte souvent l’adhésion.
    Ainsi la cravate solidaire collecte des vêtements auprès des entreprises pour habiller les demandeurs d’emploi auxquels la précarité ôte des chances de succès.

> En savoir plus sur La Cravate Solidaire

 

 

Ces 4 lauréats  ont su convaincre le jury de « La France s’engage » qui chaque année distingue les initiatives les plus innovantes pour l’intérêt général. Avec humour et enthousiasme, les défricheurs ont expliqué combien le label est précieux et ouvre des portes . Au-delà de l’aide financière, c’est un soutien humain, logistique, juridique et stratégique qu’ils ont trouvé pour développer leurs projets au socle innovant.

Depuis la première promotion de 2014, un réseau solide s’est constitué qui aide à répondre à des questions qu’ils se posent tous : Comment grandir sans se disperser ? À quel guichet frapper ? Comment circuler dans le maquis administratif ? Comment faire bénéficier davantage de personnes de ces solutions qui servent l’intérêt général ?

 

Sachez que pour Wi-Fille, Salwa Toko cherche des femmes prêtes à offrir un exemple de réussite féminine qui manque trop souvent aux collégiennes. La Cravate Solidaire vous invite à déposer dans ses locaux des vestes, cravates, chemises, foulards ou costumes qui habilleraient les bénéficiaires pour un entretien d’embauche. Ou d’organiser cette collecte avec vous, dans votre entrepris.

Total organise dès janvier 2017 une collecte auprès de ses salariés. Sa fondation abondera les dons.

 

Total, partenaire privé de l’Etat pour le programme La France s’engage : pour des solidarités innovantes.