SOLIDARITE AVEC LES REFUGIES : PROJETS PILOTES POUR DES SOLUTIONS INNOVANTES

Interview de Manoelle Lepoutre, Forum Libération du 8 décembre 2016.

La Directrice Engagement Société civile de Total revient sur les actions du groupe en faveur des réfugiés , les projets accompagnés ainsi que la mobilisation de salariés du groupe.

 

Face à la crise migratoire, dès septembre 2015 Total s’engageait  aux cotés d’Air Liquide, Michelin et Sodexo à réfléchir aux modalités d’aide aux populations de réfugiés.
 

La Fondation Total a mobilisé son énergie pour rechercher les programmes les plus adaptés à cette cause. Pas à pas, des solutions sont expérimentées pour étudier les modèles qui permettront un déploiement pragmatique. Le point sur quelques initiatives innovantes avec des partenaires au plus proche du terrain.

SIMPLON.co et SINGA, PARTENARIAT ASTUCIEUX, ENGAGE POUR L’INTEGRATION DANS LES METIERS PORTEURS DU WEB

Deux  Lauréats de La France s’engage s’associent dès 2015 pour le programme REFUGEEK encouragés par la fondation Total et la Fondation Accenture.

Mission : organiser une formation pilote au « codage » pour 14 réfugiés de 7 nationalités différentes afin d’étudier l’essaimage de solutions.

Pour offrir des compétences du métier de développeur informatique pour lequel la demande du marché du travail est très forte, Simplon adapte ses programmes destinés aux demandeurs d’emploi sans qualification.

 

L’expertise formation est donc assurée par Simplon alors que Singa organise un accompagnement des réfugiés en terme d’hébergement  notamment, en famille ou en foyer, socle indispensable à de bonnes conditions d’apprentissage. Un programme complet avec adaptation de l’ingénierie de formation, des cours de français, des solutions d’hébergements qui se veut critique afin de permettre l’adaptation la plus proche des besoins. Ainsi la première promotion qui a révélé l’importance de la maîtrise de la langue a conduit à renforcer les cours de français. Globalement le programme a mis en évidence l’opportunité d’intégrer un petit groupe de personnes réfugiées au sein de promotions plus large.   

La première promotion  « Refugeek »  a été saluée fin septembre à Paris, lors d’une célébration à la  BNF. Certains ont trouvé un emploi, d’autres complètent leur formation ; chacun dispose d’un socle de compétences techniques, et d’une expérience à valoriser. Les «Refugeeks » ont beaucoup appris et l’expérience a marqué également leurs formateurs.  
Sur la base des enseignements de ce projet pilote, Simplon.co s’est donné comme objectif de former 1 400 réfugiés en trois ans avec le concours des écoles du numérique labellisées « Grandes écoles du numérique ».

Le programme Refugeek en un mot

« UN TOIT UN EMPLOI » AVEC AURORE, POUR UNE INSERTION DURABLE DES FAMILLES

Après un programme en 2014 à Aurillac, en Auvergne, en partenariat avec un bailleur social, Aurore, spécialisé dans la réinsertion socio-professionnelle des exclus, a expérimenté un programme d’intégration de familles. Ce projet  partait du constat :

- l’Ile de France étant saturée, il devient de plus en plus difficile d’y offrir des solutions d’intégration durable
- le logement étant un préalable à l’insertion, il faut rechercher en province les lieux où existent des possibilités
- l’emploi étant la clé de l’insertion durable, il faut privilégier des lieux offrant des opportunités d’emploi pour y installer des familles de façon pérenne.
Le projet baptisé Un toit, un emploi a permis à une dizaine de familles de s’intégrer durablement dans la ville d’Aurillac. 

Depuis novembre 2016 Total accompagne Aurore dans le développement d’un programme en région Nantaise : 40 ménages réfugiés pourraient être installés d’ici fin 2017, soit 160 personnes. La scolarisation des enfants et l’accès aux soins est également prévu pour une meilleure intégration.

KODIKO : TRANSMETTRE LES CODES PROFFESSIONNELS, UNE CLE D’INTEGRATION

Cette initiative repose sur le parrainage de salariés ayant une expérience professionnelle la plus proche possible des personnes mentorées. 33 salariés des entreprises Club Med et Total se sont portés volontaires avec enthousiasme pour accueillir au moins 2 fois par mois leur binôme.

Cette première expérience a été précédée d’une journée de formation de chaque groupe : les réfugiés d’une part, les salariés d’autre part afin que chacun puisse appréhender son rôle et ses attentes. Chacun a pu décider de son engagement dans le programme, les binômes salarié/ réfugié ont pu être constitués par Kodiko par affinités de profils  
La démarche rassemble des salariés qui  échangent au sein de chaque entreprise mais aussi au sein d’un groupe Linkedin inter-entreprise.

Chez Total une communauté des 20 salariés se réunit pour échanger afin de définir au mieux les contours du « mentoring » : entretien et pratique professionnelle du Français, comptes rendus d’entretiens formateurs, accompagnement du projet professionnel notamment par le suivi des étapes, rédaction de CV, transmission de compétences métier et mises en situation en environnement professionnel.

Total organise aussi en prolongement une journée de formation destinée à 16 réfugiés pour leur permettre d’approfondir  les aspects culturels et économiques français. Cette formation a été adaptée d’un programme destiné aux impatriés du groupe. Ce projet d’une durée de 6 mois est en phase d’évaluation pour définir les contours d’un second groupe de binômes.  

Retrouvez le programme de co-trainning réfugiés-salariés d’entreprise

ACCOMPAGNER LA CREATION D’ACTIVITE PAR UNE FORMATION  DU MEDEF

Objectif : déployer une formation pilote pour les personnes réfugiées leur permettant de créer leur propre activité.

Le projet part  d’un socle, le programme « Les déterminés », destiné  à encourager des jeunes issus de banlieues à se tourner vers l’entreprenariat. Il a été adapté pour ces nouveaux bénéficiaires.

La Fondation Groupe Adecco et Total ont décidé de soutenir cette initiative.

Les populations bénéficiaires ciblées disposent du statut de Réfugié, du niveau de stabilité sociale requis (logement, attachement familial, maitrise de la langue). Un atelier préparatoire permet de s’assurer de la motivation et de la bonne compréhension de la démarche.

Une formation de 2 jours doit permettre de :

  • trouver, formaliser et challenger un projet de création d’activité,
  • être autonome dans son processus de validation,
  • savoir monopoliser les réseaux dédiés autour de son projet,
  • acquérir les postures entrepreneuriales « à la française »,
  • s’appuyer durablement sur sa promo,

Un « mentoring » est prévu par des entrepreneurs du MEDEF pour permettre un accompagnement des projets. Un premier groupe de 12 personnes à suivi le programme à ce jour, un second groupe est prévu pour janvier 2017.